7 moyens de lutter contre la déprime lorsque l’on recherche un emploi

Que vous soyez en poste ou au chômage, la période de recherche d’emploi peut-être assez frustrante. Pour les premiers, la recherche d’emploi intervient la plupart du temps lorsque vous ressentez un malaise au travail, lorsque votre emploi ne vous apporte pas (ou plus) une complète satisfaction, qu’il s’agisse de vos missions, de la relation avec vos collègues ou avec votre supérieur ou bien qu’il s’agisse simplement de votre niveau de rémunération. Dans le second cas, lorsque vous ne travaillez pas, que cette situation arrive suite à une démission, un licenciement ou à une fin de contrat, le fait de ne pas trouver l’emploi désiré peut vous pousser très rapidement à vous remettre en question: vous perdez confiance en vous, vous remettez en cause vos choix de carrière et vous finissez par déprimer voire tomber en dépression dans le pire des cas.

Le chômage et la recherche d’emploi font des victimes. A tort ou à raison, l’emploi fait pleinement partie de l’identité d’un individu.  Aujourd’hui, le taux de chômage en France avoisine les 10%, dans un tel contexte économique, la recherche d’emploi peut être assez traumatisante car les personnes sont terrifiées par l’idée de ne pas obtenir un nouvel emploi.

Sans vouloir hiérarchiser ou comparer les traumatismes: lors d’un décès, d’un divorce, d’un accident de voiture, on se sent démoralisé, perdu, désorienté, sans valeur, pire rejeté et même angoissé, et cela peut être aussi le cas lorsque l’on recherche un emploi.

Peu importe la durée de nos recherches, nous sommes tous passés par cette période pendant laquelle nous remettons en cause nos capacités à trouver un emploi, nos choix de carrière et notre estime de soi de manière globale. La liste n’est pas exhaustive, mais dans cet article, j’ai voulu partager avec vous des astuces et conseils simples pour rester optimiste, pour garder confiance en soi et ne pas se laisser miner pendant cette période de recherche d’emploi:

1. Maintenez une routine quotidienne.

Lorsque nous travaillons, nous sommes contraints de part nos horaires à mettre en place une certaine routine: se lever à une certaine heure, prendre sa voiture ou les transports à une autre. Nos journées de travail rythment alors notre vie et nous adaptons donc notre emploi du temps personnel à notre emploi du temps professionnel. Le danger lorsque l’on se met à rechercher un emploi c’est que cette routine n’est plus présente dans notre quotidien. On a tendance à se complaire dans un rythme de vie non structuré: grasses matinées, nuits blanches, horaires de repas décalées,…

Maintenir une routine quotidienne permet de structurer sa journée et de garder une hygiène de vie saine et équilibrée. Alors laissez tomber votre pyjama et le bas de jogging toute la journée, optez plutôt pour une tenue décontractée mais présentable. Mettez votre alarme pour maintenir des habitudes positives au réveil, mettez en place un emploi du temps dans lequel vous allouerez plusieurs heures le matin à envoyer des candidatures. Et pour le reste de votre journée, la liste des activités peut être longue !

2. Restez actifs !

Allez prendre l’air et faites de l’exercice. Lorsque nous sommes inactifs, nous avons tendance à nous laissez aller et à perdre la motivation de nous lever le matin, et nous finissons fatalement par perdre notre énergie.

Outre le fait que rester actif et que la pratique sportive permettent de perdre du poids, de prévenir l’apparition de maladies, ils permettent aussi d’être de bonne humeur, d’augmenter son niveau d’énergie et d’améliorer son sommeil. Bien que je vous encouragerai toujours à sortir de votre zone de confort car c’est dans ces moments là que l’on apprend le plus sur soi-même, le but n’est pas nécessairement de courir un marathon ou de sortir de votre zone de confort tous les jours. Il vous suffit de prendre les escaliers plutôt que les escalators, de faire de la gym douce, du yoga, de la marche, de la course à pied, de la natation ou même de la danse. Sortez, bougez, mais pourvu que vous restiez actifs !

3. Ne restez pas seuls

Une autre difficulté à laquelle nous pouvons faire face lorsque nous recherchons un emploi est la solitude, de surcroît lorsque tout notre entourage occupe un travail. Nous pouvons facilement tomber dans la déprime si nous passons nos journées seul(e). Et dans le cas où nous occupons un travail, si notre environnement professionnel ne nous apporte pas une complète satisfaction, il est bon de pouvoir trouver à l’extérieur de ce cadre, une certaine satisfaction sur le plan social et humain. Parlez-en autour de vous, sachez que vous n’êtes pas seul(e) à éprouver ce sentiment de solitude, recherchez du soutien et des conseils auprès de vos proches, découvrez-vous de nouveaux hobbies ou participez à des événements professionnels.

Si vous souhaitez rencontrer de nouvelles personnes ou vous découvrir un nouveau passe-temps ou bien même assister à des événements orientés emploi ou business je vous conseille le site web : www.meetup.com. Et si vous ne trouvez pas des événements qui vous conviennent sur ce site, vous trouverez bien évidemment dans le journal des associations de votre ville une liste d’associations qui pourraient vous apportez satisfaction.

4. Prenez le temps de définir vos plans de carrière

Le fait de rechercher un emploi ne doit pas nécessairement être considéré telle une fatalité ou bien telle une période négative de notre vie professionnelle. De toute expérience, il est possible d’en tirer du positif, si ce n’est un enseignement.

Cette période d’inactivité ou de remise en question sur votre vie professionnelle peut vous pousser à continuer à progresser dans votre carrière, à atteindre de nouveaux objectifs et être plus satisfait de votre travail. Posez-vous les bonnes questions: Est-ce que ma (dernière) rémunération correspond au niveau de vie vers lequel j’aspire ? Est-il nécessaire que je me forme afin d’obtenir de nouvelles compétences et donc un meilleur poste ? Qu’est-ce qui me motive à me lever le lmatin ? Prenez le temps de construire un plan de carrière, cela vous permettra d’élargir votre champ de  possibilités.

5. Soyez utile

Peu importe si on occupe un emploi ou non, lorsque l’on n’obtient pas de réponse positive à l’emploi auquel on n’a postulé, on a tendance à déprimer, à se remettre en question, à se sentir inutile et à perdre confiance en soi. Proposer son temps, son argent ou son énergie pour aider son prochain n’a pas uniquement un impact positif sur autrui mais il a aussi un impact positif sur nous-mêmes. Le simple fait altruiste et désintéressé d’aider autrui boost notre bien-être, notre bonheur et notre santé.

Il y a plusieurs façons de gagner confiance en soi, de se sentir utile et d’aider les autres. Le moyen le plus simple est de participer à des oeuvres caritatives ou en devenant adhérant dans une association à but non lucratif. Il est possible de faire du bénévolat dans différents domaines: distribution de repas et de vêtements, collecte d’argent et de nourriture, visite à domicile, enseignement et formation, animation ou bien encore alphabétisation.

6. Créez un journal de recherche d’emploi.

L’un des aspects les plus frustrants dans la recherche d’emploi est le manque (voire l’absence) de retour de la part des employeurs et des recruteurs. Le fait de ne pas avoir de retour peut donner l’impression à certains demandeurs d’emploi qu’ils ne progressent pas ou que leurs candidatures n’ont pas de valeur.  Ces sentiments peuvent même les amener parfois à se demander pourquoi ils prennent la peine d’envoyer des CV.

Tenir un journal de recherche d’emploi, dans lequel vous consignez les activités que vous effectuez, les opportunités d’emploi que vous découvrez, les CV que vous envoyez et les personnes que vous rencontrez lors des événements de réseautage peuvent aider les demandeurs d’emploi. Même si l’emploi visé n’est pas obtenu, les demandeurs d’emploi peuvent au moins se sentir mieux dans leur peau en sachant qu’ils font tout ce qui est en leur pouvoir pour trouver un nouvel emploi.

7. Développez votre estime de soi.

J’aurais pu résumer ce paragraphe par une simple phrase: faites attention à vos pensées. Car s’il y a une chose pour laquelle je n’ai aucun doute est que nos pensées créent notre réalité. C’est un principe simple de la loi de l’attraction. Vous avez tout comme moi expérimenté au moins une fois ce type de situation: vous êtes négatifs, vous voyez la vie en noir,  vous doutez de vous-mêmes et vos actions résultent en expériences négatives. Contrairement, la plus part du temps lorsque vous êtes positifs, vous préssentez que la vie vous sourit et vos actions résultent en expériences positives.

 Il est donc important de développer des habitudes positives en commençant par notre façon de penser et la façon dont on se parle. Vous pouvez commencer par vous répéter des affirmations positives, puis remplacer vos pensées négatives par leur inverse (cela prend du temps et de la pratique mais les résultats sont incroyables). Vous pouvez également tenir un journal de gratitude sur lequel chaque jour, vous inscriverez les choses pour lesquelles vous êtes reconnaissants et qui vous rendent heureux. Et d’une manière globale, soyez positifs avec vous mêmes et soyez votre propre meilleur(e) ami(e).

Publicités

Qu'en penses-tu ?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :