4 étapes de la préparation de soi

 » Sans préparation, aucune action ne garantit une satisfaction « .

Vous voulez devenir millionnaire, ingénieur, informaticien, menuisier ou simple artiste, peu importe la fonction que vous voudrez occuper, il y a plusieurs questions auxquelles vous devriez répondre.

En cherchant la réponse à ces questions, vous commencez ce qu’on appelle le « travail sur soi », vous commencerez tout simplement à réussir. Le « travail à faire » vous sera facile peu importe les obstacles, les défis, dans la mesure où vous aurez une bonne préparation.

Dans cet article, nous partagerons avec vous les 4 étapes de la préparation de soi

1- La connaissance de soi.

Socrate a dit « connais-toi, toi-même ». En voilà là, une belle leçon de développement personnel.

La connaissance de soi est l’un des premiers fondement à la réussite. Cela pose plusieurs questions essentielles telles que : qui suis-je ? jusqu’où je veux aller ? Quels sont les sacrifices ? Mais aussi et surtout suis-je prêt ?

Si vous ne vous êtes jamais posé ces questions, c’est le moment. Si vous n’arrivez pas à y répondre d’une manière objective et distincte, vous suivrez le courant du doute, de la peur ou vous vous perdrez simplement dans la vie et ses remous.

Il n’y a aucune personne parfaite, nous sommes tous destinés à faire des erreurs. N’ayez ni honte de votre passé ou de votre situation actuelle, acceptez qui vous êtes avec vos défauts et vos qualités car peu importe le mal, il y a du bon en chacun.

Savoir reconnaître ses défauts, c’est connaître ses limites et pouvoir les améliorer.

Vous devrez tout savoir sur vous. Loin d’être facile, cela nécessite un travail rigoureux et objectif.

Lorsque vous connaîtrez vos forces, vos faiblesses, vos avantages, vos limites, vous serez en mesure de donner une bonne orientation, un sens à votre vie. C’est là, toute la différence entre les individus.

2- La confiance en soi.

« La confiance en soi est un état d’esprit, au-delà de simples mots, elle implique la pensée et la foi mais surtout et avant tout, l’amour de soi ».

« La réussite est proportionnelle à notre degré de confiance. »

À la base, c’est un développement continuel d’abord de la positivité. Savoir donner un sens et une direction positive aux choses peu importe les conditions et les circonstances. Mais c’est aussi aimer qui nous sommes, notre être au-delà d’une quelconque attitude narcissique. C’est à dire seulement nous accepter, tels que nous sommes. C’est là tout le travail à faire.

La confiance conduit à l’épanouissement dans la mesure où elle élimine les craintes et les doutes mais également nourrit l’espoir et la persévérance.

Elle prend son départ à travers une décision exprimée par des phrases telles que « je suis décidé »  » je vais réussir » « je vais le faire » ou même « je suis le meilleur ».

« La confiance est alors l’envie mélangée à la volonté résultant d’une action ».

Elle ne se limite pas à de simples propos, elle transcende de loin la simple rhétorique. Elle est l’assurance de nos actions.

Nous devons développer notre confiance car c’est l’atout indispensable pour survivre et avancer dans cette vie concurencielle où au-delà des compétences, le degré de leadership différencie les individus. Il n’y a pas de leadership sans confiance. C’est le point de départ si je me permets.

3- La maîtrise de soi

« N’oublions pas que les petites émotions sont les grands capitaines
de nos vies et qu’à celles-là nous y obéissons sans le savoir ».
Vincent Van Gogh

Avant d’être rationnel, l’individu est d’abord émotionnel. Dotés d’émotions positives et négatives, chacune d’elles impacte dans notre vie quotidienne.
Nous souffrons, nous pleurons, nous nous replions sur nous-mêmes de la même manière que nous sourions, nous profitons. Nous vivons entre le bonheur et la douleur. Ce qui fait d’ailleurs tout le charme de la vie à mon avis.

Toutefois, nous ne réagissons pas tous de la même manière face à ses émotions. Par conséquent quelle attitude adopter doit être le soucis de chacun de nous.

Les émotions négatives ayant plus d’influences dans notre vie face à la pression, le stress et les problèmes tant personnel et professionnel, doivent faire l’objet de quotidienne amélioration dans un monde de changement.

Contrôler sa colère, gérer sa peur, faire face à la solitude, à l’adversité et au doute sont un travail continuel pour vous permettre d’atteindre vos objectifs et de profiter pleinement, en toute objectivité des opportunités qui se présentent à vous.

Pour faire face aux émotions et maîtriser ses émotions, j’ai réfléchi sur une technique appelée « balance du positive » ou encore « happy hours » que vous pourrez voir dans mon prochain ouvrage.

À Quoi consiste-t-elle?

Nos émotions varient en fonction des informations, donc la manière dont nous traitons ces émotions, détermine comment nous allons agir. Alors plus nous donnons une direction positive aux choses, aux situations, aux informations, moins nous réagissons inutilement de manière négative. Cela augmente notre degré de maîtrise et notre capacité à relativiser, laquelle est très importante pour éviter l’impulsivité et les prises de décisions hâtives qui peuvent la plupart être nuisibles et souvent fatales.

Profitez, jouissez de chaque moment, malgré les situations tumultueuses, gardez la foi, soyez focus pour ne pas laisser les énergies négatives vous faire perdre toute la beauté et la magie de la vie

4- Le développement de bonnes valeurs

Aujourd’hui et durant les siècles à venir le savoir-être primera sur le savoir-faire. Cela dit, il faut comprendre que les comportements jouent un rôle important dans notre vie sociale mais aussi professionnelle.

L’attitude, engendrée par les habitudes influence notre comportement. Comment se comporter ? Quelles valeurs développer ? Doivent être le soucis de chacun.

Prenons quelques valeurs :

– la discipline : nous ne pouvons rien avoir sans elle. La discipline dicte notre conduite..

– le courage : elle nous dit toujours d’avancer quand nous avons envie d’arrêter.

– l’éthique : l’apanage de l’homme. Elle est une manière de vivre.

– l’humilité : difficile de parler de réussite sans humilité. Être humble c’est avant tout savoir donner et savoir recevoir.

– l’endurance : la route n’est pas un long fleuve tranquille. Seuls les endurants vont jusqu’au bout.

– la foi: lorsque nous nous perdons, la foi nous apporte lumière et espoir.

– l’image : veiller à votre image vous évitera toujours des regrets. Elle peut également vous ouvrir beaucoup de portes. Votre apparence est importante, un atout stratégique..

– la persévérance : persévérez ! Persévérez ! Persévérez !

– la patience : après avoir semé, le cultivateur attend que ça pousse avant de récolter.

Il n’y a pas que celles-là, bien-sûr, la liste est loin d’être exhaustive, par ces exemples, nous poussons les uns et les autres à en ajouter davantage.

L’individu doit avant tout ressentir un besoin continuel d’amélioration, car bien qu’il ne puisse posséder la perfection, il peut développer un leadership élevé pour influencer positivement sa communauté, son pays, sa génération et celles à venir.

La préparation de soi est une activité perpétuelle, on ne finit JAMAIS de s’entraîner dans cette vie qui cache pleines de surprises. Nous ne devons JAMAIS nous arrêter de nous parfaire si nous voulons évoluer. Tel est le secret de la réussite, la préparation perpétuelle.

Qu'en penses-tu ?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :