Le Branding: une nouvelle ère pour les marques

« Les consommateurs n’achètent pas ce dont ils ont besoin, ils achètent ce qu’ils désirent ».

Cette citation résume l’importance de la marque et la nécessité de sa bonne gestion.

La marque est la carte d’identité de l’entreprise, elle la définit. Elle nourrit le désir et attire les clients.

Lancer une marque est donc un exercice délicat. Au-delà de la réalisation graphique du logo et du fait d’avoir trouvé le nom adéquat, il faut penser la marque en fonction de sa mission et de son originalité.

Qu’est-ce que le branding?

« Le branding est une action marketing dont la finalité est de faire connaître un produit ou un service, d’attirer des clients, de les fidéliser en partageant avec ces derniers des valeurs, une identité ».

Il désigne la gestion d’un portefeuille de marques, qu’il s’agisse de la stratégie qu’elles soutiennent ou de leur forme esthétique.

Cette technique repose essentiellement sur le nom, le logo, le slogan, les couleurs.

Le branding a pour but de guider le choix de l’acheteur, de différencier l’entreprise parmi tant d’autres.

La création de marque nécessite pour son développement durable, un bon branding.

Si l’entrepreneuriat est devenu une réalité évidente, il faudra que ceux qui s’y lancent, connaissent les fondements du branding pour exister mais également pour rester à l’affût de la tendance.

Dans cet article nous verrons 7 points à maîtriser pour mettre en place un bon branding.

1- Le nom

Depuis plusieurs générations, le nom de certaines marques retentissent, elles continuent de s’imposer mais surtout de s’exporter.

Pourquoi ? Elles expriment une identité et des valeurs.

La majeure partie des marques qui meurent aussitôt après leur naissance, doive cet échec notamment à leur nom.

Le nom doit revêtir une signification qui la distingue des autres mais surtout qui permet aux consommateurs de s’y identifier. Dans tous les domaines, le choix du nom requiert une étude profonde mais également du génie.

En effet, si les anciennes marques portent le nom ou le prénom d’une personne, il est de moins en moins fréquent. Pourquoi ? Parce que désormais, le client est au centre de toutes les préoccupations.

Il s’agit ici de faire de ce dernier un concepteur et consommateur, puisque la marque lui appartient.

Par ailleurs, le nom de la marque doit représenter le domaine d’application de l’entreprise ou une compréhension similaire.

La société SODECA a compris cela en développant la marque « CASAMANÇAISE« . Cette marque dans le domaine de l’agroalimentaire, doit sa réussite principalement à son nom. La Casamance a toute une histoire, au-delà de son aspect naturel à travers sa flore. Cette marque parle aux consommateurs car elle reflète une identité et des valeurs propres à la communauté qu’elle représente.

Il est alors fondamentale de montrer au client que la marque a été réfléchie, conçue et développée pour lui.

Choisir le nom de sa marque requiert un préalable qui est de penser au client, quel nom l’attirerait et pourquoi. Il s’agit d’aller au-delà du simple nom.

2- Le logo

« La marque doit être reconnaissable à son logo. Si tel n’est pas le cas, alors la mission est faillie. »

L’un des logos les plus connus et les plus reconnaissables reste le « Swoosh » de la marque Nike. Ce symbole en forme de virgule est identifiable parmi mille contours. Inspiré de la déesse de la victoire « Niké », elle exprime la vitesse et la combativité. Il en est de même pour le « Jumpman » qui représente le logo de Jordan.

Les logos peuvent prendre plusieurs formes (la pomme d’Apple, la couleur de Orange, l’écriture de Coca-Cola, le symbole de Mercedes..).

Si toutes ces marques sont connues et continuent d’exister, au-delà du produit ou du service qu’elles offrent, c’est parce que leurs logos sont connus partout dans le monde.

Le logo est le premier outil de communication cognitive, la première image que voit le client. Il doit exprimer les valeurs de l’entreprise, son identité.

3- Le slogan

 » Le slogan est le porte-étendard de l’entreprise. Il exprime son état d’esprit, sa devise« .

L’idée du slogan est, à travers un court message de communiquer avec le client et de l’identifier à sa marque. Il est un outil de communication pertinent et efficace.

Si le slogan est important, le choix des mots doit susciter une grande attention. En effet, il doit exister une cohérence entre le message et l’objet de la marque, son identité.

A travers « Just do it « , la marque Nike inspire l’action, la vitesse.

McDonald’s, utilise différents slogans, « C’est tout ce que j’aime » en France, « c’est ça que j’m » au Canada, « venez comme vous êtes », tiré du slogan principal « I’m lovin’ it« . Une idée assez originale qui consiste à s’adapter au pays, à la culture ».

Il est en de même pour BMW à travers « le plaisir de conduire ».

Chaque organisation doit trouver « ses mots magiques », ceux qui, lorsqu’ils retentissent dans les oreilles ou apparaissent à la vue du consommateur, susciteront l’intérêt, l’envie et des valeurs communes.

4- Les couleurs

Chaque couleur a une signification et renvoie à des caractéristiques propres.

Le branding nécessite une connaissance des couleurs, en accord avec la signification et à l’identité de l’organisme.

Il est important afin de se conformer à l’idée du projet ou de la marque, de suivre une certaine cohérence par rapport à la charte graphique.

Par rapport au domaine, certaines couleurs sont fréquemment utilisées. On peut citer en exemple le vert pour ce qui touche à l’environnement, le noir et blanc pour l’habillement, le rouge pour la télécommunication, le bleu et le gris tournent souvent autour du Management, de l’informatique, de l’automobile.

Toutefois, ces couleurs peuvent être utilisées dans d’autres secteurs d’activités sans compromettre la logique graphique de la marque.

Il est de la responsabilité des concepteurs de marques, de trouver les couleurs en se basant sur le domaine, la création et l’originalité.

5- L’emballage

Saviez-vous que la Air Force I de Nike est reconnaissable par son authenticité à travers son emballage gris?

En effet, l’emballage est un redoutable outil de communication en ce sens où il envoie un message et crée un désir fort chez le client.

De plus en plus, les organisations tendent à livrer des emballages raffinés, modernes et attrayants. Prenant conscience du pouvoir de décision du client, il est du devoir de chaque entreprise de satisfaire un besoin implicite, au-delà du produit ou du service que la marque commercialise.

Même si l’emballage accompagne le produit ou le service, il reste un élément clé de la marque et un outil indispensable pour la satisfaction des exigences du client.

La marque Afro et Nature, spécialisée dans la production et la commercialisation de produits capillaires a compris cette stratégie. Leur emballage semble garantir une qualité et une sécurité du produit. Il renforce la confiance et donne envie d’acheter les produits.

A vrai dire, tout le monde aime le beau, peut-être même que la beauté est ici l’assurance pour le client, d’avoir fait le bon choix, le choix d’un produit ou d’un service de qualité.

L’emballage est aujourd’hui utilisé jusque dans les locaux des grandes marques, avec une décoration subliminale qui donne au client l’envie de rester fidèle parce que sa marque, veille à lui offrir un cadre authentique et radieux.

6- L’image

« Celui qui veut amener sa marque loin et ne maîtrise pas l’image est destiné aux pires erreurs« .

L’image de nos jours, définit la marque. Toute la communication repose sur l’image.

Comment utiliser l’image donne une idée claire sur comment communiquer.

Si toutes les grandes marques utilisent des égéries, c’est qu’elles ont compris que leur image, associée à celle de la marque, est un moyen pour vendre.

Nike est l’une des premières marques à comprendre cela d’abord avec Michael Jordan. Cette collaboration donnera naissance à la marque Jordan et son logo (Jumpman).

Aujourd’hui plusieurs marques créent des produits en y associant l’image d’une star.

Au-delà des égéries, la manière dont la marque communique, les outils graphiques utilisés, tout ceci constitue l’image de l’entreprise et jusqu’aux personnes qui travaillent dans l’organisme.

Les shooting pro, les vidéos prises avec des drones, les effets spéciaux, tout ceci n’est que la compréhension des concepteurs de marques à vendre le rêve, la magie, le beau.

Ayant compris la portée d’une telle manière de faire, chacun trouve sa ou ses meilleures images pour que le client s’identifie au message qui est véhiculé.

L’image ici regroupe tous les sujets graphiques utilisés par la marque pour interagir avec les clients.

Par conséquent, les concepteurs de la marque doivent veiller à bien utiliser leur image mais également à éviter l’amateurisme qui constitue un frein dans la capacité de la marque à se vendre et à vendre.

7- La stratégie

Après avoir maîtrisé tous les éléments cités plus haut, la réussite de la marque est intimement liée à sa stratégie. C’est à dire, comment véhiculer la marque, par rapport en accord avec des objectifs, à une vision et par rapport à la taille de l’entreprise, car en effer, la stratégie varie d’une marque à une autre.

Quoique puissent être les volontés des responsables de la direction, en fixant la stratégie de l’entreprise, celle de la marque doit faire l’objet d’une grande attention, car c’est elle qui lui garantit toute sa réussite.

En définitive, il est important de comprendre et de maîtriser les fondements du branding. Si chaque élément ouvre des perspectives et peut faire l’objet un article, il est essentiel d’en comprendre les bases et de pouvoir les utiliser.

La gestion de la marque n’est plus seulement l’objet d’une ou d’un groupe de personnes, elle fait intervenir toutes les parties prenantes des activités de l’entreprise, en commençant par les employés.

L’organisation doit satisfaire le client par le biais d’un produit ou d’un service de qualité, qui passent naturellement par l’intermédiaire d’une marque qui le couvre, lui donne un sens et une direction.