L’hypnose transgénérationnelle

Parfois contacter son Inconscient pour tenter de lui donner de nouvelles pistes ne fonctionne pas, le mal-être demeure ainsi que la sensation de porter un fardeau qui ne nous appartient pas.

C’est à partir de là, que l’étude de l’arbre généalogique peut devenir intéressante. Il peut être le révélateur de secrets et de blessures transmises inconsciemment de génération en génération. Tout ce qui est tabou, caché, non exprimé va venir se nicher dans l’inconscient sous forme de blocs mémoires.

La meilleure façon d’aborder le transgénérationnel est tout d’abord de construire son arbre généalogique sur 3 à 4 générations. Puis d’y inscrire lisiblement les dates de naissance, mariage, décès, événements particuliers comme les fausses couches, viols, meurtres, suicides, internements en hôpital psychiatrique… Ensuite observer les similitudes entre les dates afin de déterminer quel secret vous portez inconsciemment, il s’agit là de dates anniversaire, rarement presque toujours le fruit du hasard.

Une fois le ou les secrets ressentis, les tâches inachevées mises en lumière, plusieurs techniques sont utilisées pour libérer la personne de ses mémoires pour libérer les « fantômes » porteurs de secrets et les honorer d’une autre manière que par une loyauté qui reproduit leurs blessures.

Cela a été clairement le cas pour moi suite à une blessure qui ne se refermait pas. J’ai pu observer la similitude des dates de naissance entre une ancêtre et moi-même. Les éléments supplémentaires d’archives et de souvenirs familiaux récoltés m’ont fait prendre conscience que cette ancêtre portait cette blessure que je porte aujourd’hui. J’ai même retrouvé des tentatives de réparation de cette blessure au même âge que ma tentative personnelle. Le nettoyage fait, il me revient d’honorer cette ancêtre d’une autre façon, la meilleur possible et de vérifier de temps en temps que ce lien de souffrance est bien rompu.

Une collègue de formation en hypnose ( en spécialisation sevrage du tabac) voulait arrêter de fumer. Elle ne comprenait pas comment cette habitude lui collait toujours à la peau alors qu’elle avait acquis une hygiène de vie irréprochable. Le chapitre transgénérationnel a été décisif pour elle, elle a reconnu son comportement dans celui d’un membre de sa famille qu’elle avait connu enfant. Les pièces du puzzle se sont remis en place d’elles-mêmes. La simple conscientisation de ce lien lui a permis d’arrêter de fumer, et pour de bon!

Un troisième exemple d’un jeune homme qui fait un burn-out dans son entreprise lors d’un stage. Les crises sont calmées, mais il lui est difficile de retourner travailler dans cette entreprise sans la boule au ventre. Il admet lui-même que ce travail lui tient à coeur mais qu’il sait qu’il ne pourra pas l’exercer convenablement car il risque inévitablement de maltraiter les personnes fautes de temps et de liberté nécessaire. Un arbre généalogique rapide nous a permis de mettre au jour des ancêtres maltraités et maltraitants. Dans la vie courante, ce jeune homme est maltraité en stage et se destine à une profession qu’il sait maltraitante malgré lui. La libération de ces fantômes et des pardons permettrons à cet homme de vivre plus librement et de faire ses choix de vie en conscience.

Et comme me le disait mon professeur : Posez des questions à vos familles tant que vous êtes jeune et qu’il reste du monde, ce sera beaucoup plus simple.

N’hésitez pas à poser des questions sur ce sujet passionnant, je me ferais un plaisir d’y répondre.

Partagez, likez cet article et passez une très belle semaine!

Publicités